Dans la même rubrique
Politique nationale/diocésaine
L'attention à la personne, « être relié, fragile, en devenir » est au coeur du Projet de l'Enseignement Catholique. En développant une "école inclusive", visant à scolariser tous les élèves ensemble en permettant à chacun d'exploiter au mieux ses talents tout en apprenant à trouver sa place parmi les autres, le Projet Horizon 2020 de l'Enseignement Catholique de Lyon entend «Servir l'homme tout entier, corps, âme, esprit ».
 
 

Accueillir la différence

De par les fondements de son projet, l’Enseignement Catholique a toujours été sensible aux élèves les plus démunis et leur a accordé une attention particulière. De nombreux établissements accueillent depuis longtemps des élèves en grande difficulté sociale, familiale, psychologique…
 
Plus récemment et notamment au cours de sa démarche d’Assises, l’Enseignement Catholique a, depuis 2001, fréquemment renouvelé son attention aux élèves différents, sa volonté d’accueillir et de proposer à chacun un vrai chemin de réussite.
 
En 2001, proclamant ses résolutions, l’Enseignement Catholique affirme vouloir mettre en œuvre :
  • « Une école de toutes les intelligences » manifestée par l’attention à toutes les potentialités des jeunes au-delà de la seule intelligence abstraite et conceptuelle.
  • « Une école des ruptures et des seuils » qui, par des dispositifs adaptés, est résolue à accueillir chacun pour le mener au seuil de l’école commune à tous.
  • « Une école sans classe » qui fait de l’enfant et du jeune le centre de sa préoccupation en décloisonnant les habituelles organisations pédagogiques.
  • « Une école sans mur » qui construit les partenariats nécessaires avec tous les organismes et tous les spécialistes utiles à la prise en charge des enfants et des jeunes en grande difficulté.
  • « Une école signe de vie » par l’accueil de tous pour que chacun devienne, quels que soient ses difficultés et ses handicaps, pleinement acteur de sa vie.
En 2004, faisant sienne cette affirmation de Sœur Emmanuelle : « Si tu n’as pas risqué, tu n’as pas vécu », l’Enseignement Catholique affirme vouloir prendre « le risque de la différence ».
 
En 2006, un rapport de Gérard Tonneau, présenté au Comité National de l'Enseignement Catholique, interroge l’ensemble de l’Enseignement Catholique sur l’accueil et l’accompagnement des élèves pour mieux « risquer la différence dans l’Enseignement Catholique français ». Pour ce faire, il s’agit avant tout de travailler à « changer de regard sur la personne, être relié, fragile, en devenir ».
 
En 2007, dans un texte intitulé « L’Ecole catholique au service de la nation » la Commission Permanente du Comité National de l'Enseignement Catholique invite tous les établissements et instances de l’Enseignement Catholique à s’engager activement dans « la participation à la politique publique de renforcement de l’égalité des chances pour tous les jeunes ».
 
Depuis de nombreux établissements se sont lancés dans cette aventure de l’accueil de tous et de l’innovation pédagogique au service des plus démunis notamment, dans le cadre du plan « Egalité des chances », par l’ouverture d’UPI (Unité Pédagogique d’Intégration) et de SEGPA (Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté) et autres dispositifs adaptés.
 
Avec le risque « d’oser la différence », l’Enseignement Catholique affirmait aussi, en 2004 vouloir :
  • « Risquer la communauté », parce qu’il n’est pas d’école inclusive possible qui ne requiert des prises en charge par une communauté « où les membres se témoignent une mutuelle sollicitude ».
  • « Risquer l’inattendu de la personne », « parce que nous savons bien qu’à chaque fois que nous avons l’audace de nous donner les moyens d’accueillir la différence, nous sortons enrichis et grandis par des découvertes que nous n’attendions pas. »

Enseignement Catholique de Lyon :
Projet diocésain - Horizon 2020 :
« Servir l’homme tout entier, corps, âme, esprit »


Traduire nos convictions dans les actes et vivre la Parole de Dieu en permettant aux enfants, aux jeunes et aux adultes de déployer toutes les dimensions de leur humanité, corps, âme et esprit, tel est l’enjeu du Projet de l’Enseignement Catholique de Lyon à Horizon 2020.

Chefs d’établissements, enseignants, éducateurs, collaborateurs, responsables de parents d’élèves des APEL ou gestionnaires des OGEC, et tous ceux qui s’impliquent dans les instances diocésaines, sont invités à œuvrer pour que chaque établissement :
-développe le sentiment d’appartenance à une communauté d’établissements ;
-soit un terrain d’évangélisation où se vit et s‘annonce la parole de DIEU de façon implicite et explicite ;
-assure la continuité des parcours de formation, support de réussite, à chaque élève qui a choisi le projet de l’Enseignement Catholique ;
-propose un enseignement et des actions éducatives adaptées aux défis de notre temps et qui s’inscrivent dans un projet porté par la communauté ;
-prenne en compte les besoins de chaque élève dans ses richesses et ses fragilités ;
-s’engage à développer ses propres talents et à en faire profiter les autres ;
-soit co-acteur du développement de l’Enseignement Catholique du diocèse de Lyon ;
-soit un creuset de relations qui s’exercent dans un esprit fraternel ouvert à l’universel ;
-soit doté de responsables fédérateurs, initiateurs et porteurs de projets.
Pour mettre concrètement en oeuvre les orientations de l'Enseignement Catholique, la Commission BEP-ASH du CODIEC de Lyon a mis en place un projet à Horizon 2020 qui a pour vocation de développer la cohérence et la cohésion des actions entreprises à tous les niveaux de l'édifice scolaire.

Une perspective :
Le développement d’une "école inclusive", capable de scolariser tous les élèves ensemble, en répondant au mieux au besoin de chacun : besoin d’être accueilli, reconnu, sécurisé ; besoin d’être estimé, encouragé, valorisé ; besoin de progresser dans toutes les dimensions de son être : corps, âme, esprit.

Un quadruple objectif :
Au niveau des élèves
1- Permettre que tout enfant, tout jeune, puisse être accueilli comme un élève à part entière, en prenant en compte l’ensemble de ses besoins et des dimensions de sa personne (corps, âme, esprit) afin d’être en mesure de lui proposer un parcours de scolarisation adapté et continu.
2- Inscrire les groupes classes dans un cadre structurant pour chacun, parce que contenant, sécurisant, valorisant pour tous.
Au niveau des équipes
3- Prendre en compte les besoins des enseignants pour leur permettre de faire évoluer leurs postures et pratiques éducatives et pédagogiques vers la réussite de chaque élève et de tous les élèves ensemble.
4- Développer des pratiques collectives complémentaires et cohérentes (en équipe pédagogique, conseil d’établissement, partenariats multiformes)

Un principe fondateur :
La manière dont on avance ensemble vers un objectif est aussi important que l’atteinte de cet objectif.

10 chantiers pour 10 années :
1) Sensibiliser et impliquer tous les établissements de l'E.C. diocésain dans la mise en œuvre du Projet A.S.H. visant un changement de culture scolaire.
2) Développer les pratiques éducatives et pédagogiques adaptées à l'accueil de tous les élèves ensemble.
3) Assurer le développement de parcours de scolarisation permettant d’aboutir à des orientations adaptées.
4) Développer des plans de formations répondant aux besoins des équipes d’enseignants.
5) Assurer une gestion diocésaine globale des postes spécialisés (ouverture, fermeture, redéploiement).
6) Positionner les enseignants spécialisés en réponse aux évolutions en cours.
7) Développer des réseaux de partenaires.
8) Travailler avec les familles afin de les associer, de les responsabiliser, de les impliquer .
9) Rechercher des solutions aux questions financières que pose l’encadrement des élèves BEP aux écoles privées sous contrat.
10) Accompagner la mise aux normes des établissements permettant de faciliter l’accessibilité des personnes en situation de handicap.

A N R
vendredi 15 décembre