Association Lyonnaise pour le Développement de l'Enseignement Catholique
Association reconnue d'intérêt général créée en 1976 par le Père Foret, alors directeur diocésain, l'ALDEC est une association propriétaire regroupant aujourd'hui une quarantaine d'établissements scolaires (écoles, collèges et lycées).

A but exclusivement scolaire, elle est au service de la politique immobilière du CODIEC et de l'Enseignement Catholique.

Siège social

6, avenue Adolphe Max - 69321 LYON CEDEX 05
Tel : 04.78.81.48.03 - Fax : 04.78.81.48.04
Mail: aldec@enseignementcatho-lyon.eu

contact : Camille GRONIER 04.78.81.48.51

Structure

  • Un vice-président, adjoint du directeur diocésain en charge du pôle immobilier et de la solidarité
  • Deux salariés ;
  • Un Conseil d'Administration composé de 14 membres issus de l'UNIOGEC, l'APEL, l'UDAEC et comptées en tant que personnes qualifiées ;
  • Deux conseillers techniques bénévoles.

Composition du Conseil d'administration

  • Philippe Paré, Directeur Diocésain, membre de droit
  • Véronique Bouscayrol, économe diocésain
  • Bruno de Labarre, président
  • Bruno Gabe, vice président, adjoint du directeur diocésain en charge du pôle immobilier et de la solidarité
  • Antoine Delobel, trésorier
  • François Hétroit, membre du CODIEC
  • Pierre-Vincent Gueret, président de l'UNIOGEC
  • Amandine Barbier, présidente APEL du Rhône
  • Jean Marc Letellier, UDAEC
  • Paul Michenet, Chef d'établissement
  • Jacques Henry, membre actif, ancien chef d'établissement
  • Nicolas Tollet, UNIOGEC
  • Jean Baptiste Ouvrard, Président ADEC

Autres domaines d'intervention

  • Habilitée par décision préfectorale à recevoir des dons et à délivrer des reçus fiscaux, l'ALDEC subventionne les établissements scolaires dans le cadre de projets immobiliers spécifiques.
  • Mandatée par le CODIEC pour gérer le fonds de solidarité diocésain, elle engage les aides financières décidées par celui-ci.

Edito du 5/09/2019

L’Ecole Notre Dame des Anges intègrera les 2 premiers niveaux de cet imposant et magnifique bâtiment à la rentrée de Toussaint. Passée de 8 à 16 classes en quelques années, cette école, dans un quartier en pleine explosion démographique (Lyon 7ème), est sous tutelle de l’Assomption et relève du centre scolaire Assomption-Bellevue. L’ALDEC, propriétaire, a monté le projet de sorte que l’Assomption-Bellevue ne supporte que la moitié des 6 millions de la construction, grâce aux étages vendus pour être des bureaux. A coté, la Ville de Lyon a construit une école qui comporte 2 classes de plus, pour 15 millions d’euros, entièrement à la charge du contribuable.
L’ALDEC n’est pas un propriétaire comme un autre. Elle est au service du bien commun de notre Enseignement catholique en mettant en œuvre la politique immobilière diocésaine, pour garantir la pérennité de l’œuvre éducative de l’Eglise. Que les établissements soient sous tutelle congréganiste, comme le Collège Fénelon à Lyon, ou diocésaine, comme le Collège la Xavière à Saint-Priest, l’ALDEC œuvre au développement de projets de l’Enseignement catholique.
Le CODIEC n’a pas vocation à encourager des chefs d’établissement ambitieux qui développeraient leur propre projet mais à soutenir des projets ambitieux portés par des chefs d’établissement serviteurs du développement de l’Enseignement catholique. Pour leur donner une légitimité territoriale, les projets seront débattus et portés par les bassins, mis en place dans la démarche « Vers 2030 ! » et le CODIEC sera modifié pour accueillir des représentants de tous les bassins. De plus une nouvelle procédure de gestion des projets immobiliers se met en place pour assurer collégialité, transparence et rigueur .
Le Pape François insiste : « Le tout est supérieur à la partie » et le bien commun supérieur au bien particulier. L’Enseignement catholique de Lyon est riche d’établissements aux identités culturelles fortes et variées. L’enjeu est de faire en sorte qu’ils prennent leur part de la construction du bien commun. Car personne n’est à son compte dans l’Eglise. L’ALDEC est un outil privilégié pour porter des projets diocésains de développement comme les collèges de Saint-Jean d’Ardières et de Saint-Priest… et ceux que la prospective académique « Vers 2030 ! » portera sur les fonts baptismaux.
Très bonne année à tous !
Gilles de Bailliencourt, Directeur diocésain